05/04/2009 : Disparition : Georges Adilon, peintre architecte et homme libre !


Né en 1928 Georges Adilon vivait à l’orée d’un bois aux Broussatières à Brindas, une commune à l’ouest de Lyon, dans une maison qu’il avait dessiné lui même, construite en deux temps, mais déjà révélatrice d’une communion avec la nature à partir de matériaux basiques, signes de débuts qui ne durent pas être faciles mais témoignant d’une entièreté de caractère. Il faut visiter cette maison, datant des années 60, pour apprécier la sensibilité de Georges Adilon, avec la qualité de ses percements cadrant à la perfection la nature environnante, les incrustations et découpes dans l’épaisseur des murs devenant, comme par surprise, des éléments mobiliers, les couleurs réduites au noir, violet et blanc; pour être subjugué par le sentiment de bien être de cette architecture, son dimensionnement parfait, sa résonance intérieure d’un monde idéalisé.

Franchement contemporain, un peu façon Gainsbourg, comme un oiseau seul qui traînerait de vieilles blessures, plus sensible que dogmatique. Un brin provocateur, souffrant sans doute de ne pas avoir eu la reconnaissance qu’il méritait, il continuait une oeuvre picturale, faite de jaillissements abstraits de plus en plus épurés.

Il aura trois enfants : Marie ; architectes DESA. Blaise ; photographe vidéaste, et Léa-Emmelie, artiste.


Je l’ai rencontré une fois en 1980 - étant dans le même groupe d’étudiants à l’Ecole Spéciale d’Architecture que sa fille Marie - Habillé en noir, un peu négligé sur lui, homme tout en réserve mais aux mots justes. Il aimait le musée de Fourvière, dit de la civilisation gallo- romaine, de Bernard Zehrfuss, architecture enterrée faisant l’éloge du béton brut ; Corbu dans sa période Ronchamp ou La Tourette pour l’émotion de son architecture.

Le béton, matériau décrié dans les années 70-80, sera souvent son compagnon dans ses oeuvres architecturales, devenant un matériau souple et libre sous son imagination, permettant audaces sculpturales, sans pour autant en chercher la perfection à la Pei, mais plutôt en faisant communier rusticité et poésie, ou plutôt en arrivant à extraire la poésie de l’apparente rusticité des choses. En rendant à ce matériau réputé pauvre sa noblesse.

Il réalisera d’abord des maisons individuelles pour des amis et des connaissances, impressionnés par l’humanisme de ses réalisations, et surtout rencontrera un père mariste qui lui donnera l’occasion de concevoir, sur une période de près de trente ans, différents bâtiments dont l’externat Sainte-Marie à Lyon, et ses extensions à la Verpillière, commune située à l’Est de Lyon.

A chaque fois il interviendra en complément de l’existant, en poursuivant l’histoire sans en déplacer les traces antérieures.

Parallèlement il poursuivra son oeuvre de peintre, en dehors des modes et de la facilité.

Jérôme Auzolle


Lire la réaction Gille Buna adjoint au maire de Lyon
http://www.archicool.com/cgi-bin/presse/pg-newspro.cgi?id_news=5584




Lire
Georges Adilon par sa femme; Jacqueline Adilon
http://www.paris-art.com/livres/-/d_livre/Jacqueline-Adilon-Brigitte-David-Reunion-des-musees-nationaux-Georges-Adilon-architecture-peinture-344.html

Visiter une de ses maisons sur le site Architecture de collection
http://www.architecturedecollection.fr/bien.asp?ref=0000061

Sur le site des maristes, l’oeuvre de Georges Adilon résumée.
http://www.sainte-marie-lyon.fr/maristes/architecture/architecture.htm
http://www.sainte-marie-lyon.fr

Peintures sur le site de la Galerie de Georges Verney Carron
http://www.galerie-verney-carron.com/index.php?/artistes/georges-adilon


Blaise Adilon
http://www.blaiseadilon.com

Léa Emmelie Adilon
http://www.attrape-couleurs.com/actu_03_miraceti.html

Photographie de Georges Adilon Par Blaise Adilon
http://images.blaiseadilon.com/thumbs/lrg-180-georges_adilon__peintre.JPG

Autres liens
http://www.grandlyon.com/fileadmin/user_upload/Pdf/actualites/GLM/numero_26/GLM26_deplacements.pdf
http://placelyautey.over-blog.com/article-20153965.html
http://www.sainte-marie-lyon.fr/maristes/architecture/images/texte-Jean-Louis-Maubant.pdf
http://www.sainte-marie-lyon.fr/maristes/architecture/images/texte-anciens-eleves.pdf
http://www.paris-art.com/livres/-/d_livre/Jacqueline-Adilon-Brigitte-David-Reunion-des-musees-nationaux-Georges-Adilon-architecture-peinture-344.html
http://www.culture.gouv.fr/rhone-alpes/dossier/cp/site_flash/a01.htm
http://www.grenoble.archi.fr/manifestations/confecole/adilon.html
http://www.granges-de-servette.com/Adilon.html
http://www.galerie-verney-carron.com/index.php?/artistes/georges-adilon
http://www.galerie-verney-carron.com/index.php?/expositions/adilon-buren-1991
http://www.architecturedecollection.fr/bien.asp?ref=0000061
http://www.lyonpeople.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1058&Itemid=59
http://mabouteillealamer.free.fr/wordpress/?p=188