Log in
 
M.A.J le: 1, Sep, 2014 15:07 PM +02:00
A+ A A-

Rudy Ricciotti n’a pas seulement une verve brouillonne; sa dernière réalisation immobilière parisienne attire l’attention …. sur la logique immobilière de la Ville de Paris.

 

Situé entièrement au dessus des voies-ferrées à l’angle de l’Avenue de France et de la rue de Tolbiac, L’immeuble T8 est une curieuse opération immobilière.  
Présenté en grande pompe comme “un immeuble mixte“, lors d’une exposition au pavillon de l’Arsenal, preuve alors de l’attachement de la ville à cette opération, elle fit l’objet d’un “concours“ de concepteurs initié en 2006 et qui s’est poursuivi jusqu’en juin 2007. Trois promoteurs aménageurs présentant chacun deux projets d’architectes très connus des services de la Ville de Paris : (Pour Bouwfonds-Marignan Immobilier ; Combarel et Marrec, Erick Van Egeraat. Pour Cogedim Altarea ; Ibos&Vitart,  Kengo Kuma. Et enfin pour Nexity/SFL  ; Xaveer de Geyter, Rudy Ricciotti.)  C’est le projet de ce dernier qui emporta la mise à l’époque ou Rudy Ricciotti était présenté par la puissance publique comme notre nouvelle star.

 

Fanfaron ! le dossier de presse expliquait ; “L’objectif est en effet de développer à Paris Rive Gauche une démarche ouvrant à une certaine innovation, tant sur le plan de l’écriture architecturale que sur l’adéquation des programmes aux nouveaux usages et modes de vie. L’enjeu est, dans le même temps, que les bâtiments à venir signifient leur époque sans sacrifier aux effets de mode, tout en générant un patrimoine durable s’inscrivant dans un investissement à long terme.“ fin de citation.

 

 

Fan de Ductal et de panneaux en ciment fibré, réalisés par la private-equity Bonna-Sabla (lire ici notre article), Rudy Ricciotti, du fait des caractéristiques de limitation des charges dut malheureusement se rabattre sur un matériau de façade plus léger pour cette opération immobilière à moindre coût. Cela sera donc en façade une vêture de bois (Les mauvaises langues en découvrant le projet s’exclamèrent que la maquette encollée était tombée dans la boite à cure dents de Rudy, qui selon une légende serait architecte. Comme quoi il y a vraiment des gens méchants dans la vraie vie.)

 

Quelques années plus tard, la ville de Paris racheta finalement l’immeuble, non pas parce que personne n’en voulait mais tout simplement parce que ; “L’objectif est en effet de développer à Paris Rive Gauche une démarche ouvrant à une certaine innovation, tant sur le plan de l’écriture architecturale que sur l’adéquation des programmes aux nouveaux usages et modes de vie. L’enjeu est, dans le même temps, que les bâtiments à venir signifient leur époque sans sacrifier aux effets de mode, tout en générant un patrimoine durable s’inscrivant dans un investissement à long terme.“ fin de citation.

 

Aujourd’hui les membres UMP du Conseil de Paris s’interrogent sur la qualité de la politique immobilière de la ville (lire ici l'article du Parisien 31/08/2014,) après avoir découvert dans ce même journal les incidents de cet immeuble neuf (lire ici) et la CGT Paris crie au scandale devant les dysfonctionnements liés à l‘ouverture d’un tel équipement, mais aussi d’une conception qui semble avoir fait quelques impasses.  (Lire ici)


 


 
  • 0
  • 0

Paris 1er. Maison du projet de la Samaritaine.  Aux heures d’ouverture, une courte animation présente le travail remarquable de l’atelier de maquettes professionnelles Patrice Debois ;  la reproduction animée du projet de la future Samaritaine, dont la partie contemporaine conçue par les architectes Japonais SANAA. 

 

Maquette hyper réaliste, doté d’un dispositif d’élévation permettant de visualiser l’organisation intérieure du projet. Une performance doublée d’une remarquable qualité de finition “train électrique de très très riche“.  Après la visualisation de cette petite vidéo, le public peut assister à une explication de tout le projet devant la maquette elle-même. Sauf Que !

 

Sauf Que ;  fin juillet 2014, les juges, en charge de la procédure administrative, (qui a annulé le permis de construire,) poursuivent l’instruction de leur dossier et ont débarqué à la maison du projet

  • 0
  • 0

Curieuse affaire de la part d’un magazine littéraire américain.  Un article signé de l’éminent critique d’architecture Martin Filler, (né en 1948) mettait en cause, le 5 juin 2014,  l’indifférence supposée de l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid, au sort des milliers d’ouvriers d’un de ses chantiers au Qatar (Le futur Al Wakrah stadium.)  Sauf que, mal renseigné, le chantier lié au projet de Zaha Hadid n’étant pas encore commencé à cette date, il serait difficile d’y répertorier un seul mort… et encore plus un millier de morts…

 

Il y a pourtant bien eu des milliers de morts d’ouvriers immigrés au Qatar, mais sur d’autres chantiers auxquels l’architecte anglo-irakienne n’avait rien à voir. Cependant elle aurait, à ce sujet, déclaré peu d’intérêts à leur sort.

 

Cela en était trop pour Zaha Hadid qui poursuit devant la cour de Manhattan le critique Martin Filler et le New York Times pour diffamation. L’affaire fait suffisamment de bruit, et le procès fait sans doute peur au NYRB pour que soit diffusé en première page une lettre d’excuses de l’auteur de l’article; Martin Filler, 

 

Il reste l’étonnement qu’un média aussi sérieux puisse laisser passer de telles informations mettant aussi gravement en cause des architectes sans procéder à la moindre vérification. ni expliquer en quoi les entreprises et les maîtres d’ouvrages pourraient ne pas être cités conjointement, étant tout de même plus directement concernés.

 

Lien :  www.nybooks.com

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Martin_Filler

  • 0

Signé du sociologue Jean-Louis Violeau, les éditions B2 publient dans la collection “contre-cultures“ un court texte (103 pages ) format poche, dédié à REM Koolhaas (titre ; REM Le bon la brute). 

 

Opportunisme du moment (publié en avril 2014, soit 60 jours avant l’inauguration de la XIV biennale internationale d’architecture de Venise menée de main de maître par Rem Koolhaas.)

 

Opportunisme d’un genre entre étude strictement sociologique, et historien militant qui voudrait commenter.   

 

Opportunisme du moment historique. Rem Koolhaas aborde sa soixante dixième année, et; plus que commandeur parmi les commandeurs, il sidère les foules et pas seulement les architectes.

 

Il y a donc un moment de gloire (proche,) pour le premier qui déboulonnera toute cette assise. Cela doit faire rêver tous les sociologues, tous les historiens, et tous les architectes, d’être le premier à le faire.  Parce que Rem Koolhaas est détesté par un grand nombre, alors qu’il n’est pas détestable…  l’ensemble de ses confrères sont eux détestables…..  sans être spécialement détestés.

 

A l’heure de cette XIVe biennale, qu’il faut aller voir en urgence pour ceux qui étaient en vacances, la question se pose ; Pourquoi Rem Koolhaas est là ou il est, (dans l’Histoire des idées contemporaines,) et pourquoi toutes les autres starchitectes n’y sont pas ? 

 

Autant le dire tout de suite ; le texte de Jean-Louis Violeau ne permet pas de répondre à cette question.   Brouillon ! tournant autour du sujet avec l’énergie virevoltante d’un moustique autour de son diner, hésitant entre jouer à l’historien, mais sans souci d’exhaustivité, et le commentaire plus ou moins sociologique, mais engagé ;   c’est un excellent pré-texte d’un texte qui restera à écrire et à ordonner. Une excellente accroche pour qui veut débuter une thèse, mais c’est tout ! Jean-Louis Violeau se noie un peu dans un “tracks-dropping“

 

Pourtant le livre aurait pu tenir en une seule phrase (au sujet de Rem journaliste à 19 ans,) écrite page 94 ;

“ éviter tout jugement sur le réel, chercher seulement à le restituer tout en l’intensifiant…“

 

Voilà cher Voileau ! la phrase la plus juste de votre livre. Celle qui explique pourquoi REM est là ou il est, et pourquoi il y est seul.  

 

Vous étiez d’ailleurs inspiré sur cette page, puisque, juste avant, une autre phrase sonne juste et nous résume la faille de Jean Nouvel ;  “ Un peu comme si Jean Nouvel était entré à l’Express au lieu de s’inscrire aux Beaux Arts.“  Là vous accédez carrément au sublime !!!

 

Lisez la page 94, c’est la meilleure du livre !


 

 

  • Au sujet de l’opportunisme parisien du sociologue ; Citation ;  “Jean Louis Violeau est  sociologue et enseigne à l’Ecole d’architecture de Paris-Malaquais où il anime  le Laboratoire Architecture Culture société (ACS)

Commentaire ; L’Ecole Paris Malaquais est dirigée par l’architecte Nasrine Seraji, Jean Louis Violeau trouve le moyen de recommander, dans son livre, la lecture du livre de Françoise Fromonot sur les Halles. (Paris) ( Un livre pourtant bâclé et sujet à controverses.) qui éclaire sans doute sur la vie parisienne mais pas sur le pourquoi de la stature de Rem.

 

 

Le commander chez amazon.fr

Rem. le Bon, la Brute... Broché – 5 mai 2014

de Jean-Louis Violeau (Auteur)

 
  • 0

Sur proposition du Premier Ministre,

Le Président de la République a nommé

 

Monsieur Laurent FABIUS

Ministre des affaires étrangères et du développement international


Madame Ségolène ROYAL

Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie


Madame Najat VALLAUD-BELKACEM

Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche


Madame Christiane TAUBIRA

Garde des Sceaux, Ministre de la justice


Monsieur Michel SAPIN

Ministre des finances et des comptes publics


Monsieur Jean-Yves LE DRIAN

Ministre de la défense


Madame Marisol TOURAINE

Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes


Monsieur François REBSAMEN

Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social


Monsieur Bernard CAZENEUVE

Ministre de l’intérieur


Monsieur Stéphane LE FOLL

Ministre de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de la forêt.

Porte-Parole du Gouvernement


Monsieur Emmanuel MACRON

Ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique


Madame Sylvia PINEL

Ministre du logement,   de l’égalité des territoires et de la ruralité


Madame Marylise LEBRANCHU

Ministre de la décentralisation et de la fonction publique


Madame Fleur PELLERIN

Ministre de la culture et de la communication


Monsieur Patrick KANNER

Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports


Madame George PAU-LANGEVIN

Ministre des Outre-Mer


 

 

M.Jean-Marie LE GUEN

Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé des relations avec le Parlement


M.Thierry MANDON

Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification


M.Harlem DÉSIR

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargé des affaires européennes


Mme Annick GIRARDIN

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargée du développement et de la francophonie


M.Thomas THEVENOUD

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargé du  commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger


M.Alain VIDALIES

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de L’Ecologie, du développement durable et de l’Energie, chargé des transports, de la mer et de la pêche


Mme Geneviève FIORASO

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche


M.Christian ECKERT

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Finances et des comptes publics, chargé du budget


M.Kader ARIF

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire


Mme Laurence ROSSIGNOL

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des affaires sociales, de la santé  et des droits des femmes, chargée de la famille,   des personnes âgées et de l’autonomie


Mme Ségolène NEUVILLE

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion


Mme Pascale BOISTARD

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, chargée des droits des femmes


Mme Carole DELGA

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire


Mme Axelle LEMAIRE

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, chargée du numérique


M.André VALLINI

Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la décentralisation et de la fonction publique, chargé de la réforme territoriale


Mme Myriam EL KHOMRI

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Ville, de la  Jeunesse et des Sports, chargée de la politique de la ville


M.Thierry BRAILLARD

Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, chargé des sports


 

  • 0

Dans un communiqué en date du 27 août 2014, le ministère des affaires étrangères et du développement international, fait état d’une rencontre du ministre des affaires étrangères, M Laurent Fabius, avec des dirigeants d’entreprises dont Lafarge, Bouygues construction, Veolia, EDF, dans le but de “renforcer l’efficacité, la cohérence et la visibilité de la réponse de la France aux situations humanitaires d’urgence.“

 

A cette fin “cinq nouvelles conventions de partenariat “ furent signées avec les sociétés ; “Veolia, Nutriset, Lafarge, EDF et Bouygues Construction.“

 

Lien vers le communiqué

 
  • 0

Compression-extension !  plus qu’un appel d’air il s’agit bien d’expulser les éléments devenus incompatibles dans une équipe gouvernementale.  Cela interroge sur ces jeunes générations d’élus socialistes qui peinent à dissimuler leur vanité et qui semblent incapables de jouer collectif. C’est inquiétant parce que rien n’est plus imprévisible et peu efficaces que de jeunes loups chahuteurs qui ne produiront jamais rien et qui semblent surestimer leur importance.

 

Mais cela interroge aussi sur une erreur plus fondamentale d’un gouvernement qui semble croire être dans une mauvaise conjoncture.   Si il y a crise économique, alors il y aurait cycles, et il suffirait d’attendre la fin du cycle pour que cela reparte… tout seul.  Cependant si il y a mutation il n’y aura jamais de retour en arrière.   C’est à chacun de s’adapter en permanence en se confrontant aux autres. C’est pour cela que les frontières tombèrent et que Bruxelles veillent à ce qu’elles ne se relèvent pas. Ce qui est inquiétant tout de même c’est qu’à aucun moment l’élite politique ne semble faire face à ce défi d’adaptation à marche forcée. A cette réalité que, outre la perte de souveraineté, les feuilles de routes sont dictées ailleurs et qu’il faut cependant les suivre, mais surtout que les autres sont en pleine action et foncent à toute allure.

 

Il y a quelque chose de pathétique d’entendre un président de la République déclamer le 15 août 2014 ; “  La France entend rester la 5ème puissance du monde “.  Outre le “entend“ qui sonne trop “ordonnance royale,“ comme si il suffisait de vouloir, seul dans son coin, quelque chose, mais le pire c’est le sous entendu d’une illusion naturelle de grandeur passée qui, de fait, est l’aveu d’une bataille perdue ! Nos politiques vivent dans le passé, mais le passé est mort !

 

Comme le révèle le site d’Europe1, coté orgueil national, la chute va être rapide (Lien). “La France, 13 ème puissance en 2028 ? Si la France est aujourd'hui la cinquième puissance mondiale (en termes de PIB), derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon et l'Allemagne, elle aura fort à faire pour maintenir son rang, notamment en matière de compétitivité. Selon une étude du Cebr (Center for Economics and Business Research) parue fin 2013, l'Hexagone "devrait être l'une des économies les moins performantes de l'Europe occidentale au cours des prochaines années". L'institut estime ainsi que le pays glissera à la 13ème place d'ici 2028. La France se situerait derrière l'Inde, le Brésil, la Russie, le Royaume-Uni mais aussi ... la Corée et la Turquie !

  • 0

Sans doute, grand cinéphile, Michel sapin, actuel ministre fançais de l'économie et des finances,  en qualifiant ainsi son IPhone, dans une interview donnée le 7 août 2014 à L’Opinion et largement commentée ; (Libération, Le Figaro), faisait référence à Forrest Gump, (Campé à l’écran par Tom Hanks,) ce simple d’esprit sensé symboliser l’américain moyen qui fit fortune en achetant des actions d’une “coopérative fruitière“ (à ce moment apparaissait à l’écran un relevé de compte avec la valorisation de ses actions Apple.)

 

Apple Inc est la première capitalisation mondiale et pèse plus de 600 milliards de dollars (à la date du 22 août 2014) (soit 450 milliards €)  https://fr.finance.yahoo.com/q?s=aapl&ql=1

 

Si cela ne parle pas, il faut comparer avec le CAC 40, la cotation des quarante entreprises qui font la France, et qui la gouvernent.  Apple, à elle seule, pèse plus de 40% de la valeur de l'ensemble de la capitalisation du CAC 40.

(A titre d’exemple Bouygues ne pèse que 9,5 milliards d’euros, Lafarge 16,5 milliard d’euros, Unibail-Rodamco 19,5 milliards d’euros. Seules deux société françaises cotées à la Bourse de Paris dépassent une capitalisation de 100 milliards d’euros, mais très loin d’Apple;  La pétrolière Total avec 114 Milliards d’euros et la pharmaceutique Sanofi avec 105 milliards d’euros.)

 

Encore plus démonstratif : Apple + Google + Microsoft =  Capitalisation de l’ensemble des 40 entreprises françaises cotées au CAC40. (Si vous chipotez sur la parité €/$  il suffit d’ajouter Facebook qui a elle seule pèse 200 milliards de dollars.) Ces trois ou quatre sociétés américaines ont moins de quarante ans, lorsque les sociétés françaises du CAC 40, plus séculaires ont entre 60 et 100 ans et offrent peu de perspectives.

 

La capitalisation boursière représente le pari que font les investisseurs sur les capacités de développement (et de rentabilité,) des entreprises. Il y'a de quoi s’inquiéter coté “Made in France.“

 

Qu’est ce que cela veut dire ?  Peut être la fatuité française du politique, qui entend régenter la réalité même lorsqu’elle lui est défavorable. Ou alors une ignorance crasse des transformations du monde ?

 

 

La capitalisation des entreprises du CAC 40 ( Colonne de droite)

http://www.boursier.com/indices/composition/cac-40-FR0003500008,FR.html?tri=dcapi

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_intérieur_brut_de_la_France

  • 0