JOBS125CV125REF125LETTER125
Log in
 
A+ A A-

Le BTP Français a perdu de sa superbe“ titre le quotidien du soir “le Monde“ dans son supplément “éco & entreprise“ daté du mardi 21 octobre 2014, avec des propos assez durs, signés de Valérie Segond, pour les milieux de l’ingénierie français.  D’abord insistant sur la réalité des liens entre commande publique et “maçons“ privés.  : “ La prééminence de la maîtrise d’ouvrage publique a empêché l’éclosion de grands ingénieristes indépendants des “maçons. Or les nouveaux clients, plus exigeants, préfèrent souvent la transparence d’un concepteur indépendant du constructeur à l’opacité d’une offre “tout compris.“ fin de citation.

 

Mais aussi en constatant la préférence d’une rente nationale aux joies, on va dire, “érasmussiennes“ de la concurrence avec les groupes de BTP anglo-saxons et asiatiques  :  “L’investissement est parti dans les autoroutes françaises plutôt que dans la construction de ponts et de tours à Dubaï.“ fin de citation.

 

Enfin en soulignant une réalité, niée aussi bien par les tutelles politiques que les instances professionnelles du secteur :  “Car les français excellent davantage dans l’ingénierie de construction que de conception.“ fin de citation.

 

le BTP français est devenu une machine à gruger l’Etat avec la complicité de l’Etat, avant d’être un vecteur de richesses, et de savoir faire exportable.

  • 0

La spectacularisation de l’architecture, procédé couteux qui ne semble plus avoir de limites,  a un point commun avec le cinéma blockbuster, celui recherchant la visibilité confiée aux effets spéciaux plus qu’à l’épaisseur du travail d’auteur. Paraître et noyer le spectateur dans une attraction de fête foraine plus qu’à l’accompagner dans le chemin étroit de la connaissance, telle est ce nouvel égoïsme et caprice des nouveaux riches.

 

Curieusement alors que l’architecture était devant l’art contemporain il y a encore une vingtaine d’années, elle n’est plus qu’une succincte enveloppe, packaging, faisant office de repère spatio temporel, à lui seul devant certifier l’importance supposée de ce qui n’est que la prothèse du milliardaire complexé contemporain.  

 

On ne conçoit plus un

  • 0

This is the first RIBA International Design Competition to be principally funded by the Homes and Communities Agency and is a fantastic opportunity for the winning team to work closely with the local community to design an elegant, new facility at the heart of the village. 

  • 0

Bruxelles : envoyé spécial : Ce samedi 18 octobre 2014 dans l’amphithéâtre du CIVA à Bruxelles avait lieu la remise des prix de la dixième édition  du prix européen d’architecture Philippe Rotthier, qui est un prix, doté de 30 000 €,  à répartir par le jury,  dû à la générosité d’un architecte belge, Philippe Rotthier, né en 1941,  partageant son temps entre Bruxelles, Ibiza, ou il a édifié plus de 80 maisons, et la Polynésie.  Apôtre du vernaculaire et d’une approche humaniste de l’architecture, Philippe Rotthier a fondé en 1982 ce prix triennal, placé sous la présidence de Maurice Culot. Ce prix revendique “la sélection régulière de réalisations parfois peu connues et des démarches originales à l’image de celles de François Spoerri (1982), Abdel-Wahed El-Wakil, Eusebio Leal Spengler, Emir Kusturica (village de Küstdendorf, Serbie,) “

 

 

 

Philippe Rotthier ne s’arrête pas là, il a fondé en 1985 le Talles d’Estudis de l’hàbitat Pitiù à San José

 

en 1986 la fondation pour l’architecture à Bruxelles, et en 2011 il a fondé L’Architecture Museum - La Loge à Bruxelles, dédié à la création contemporaine.

 

L’édition 2014 du prix Philippe Rotthier se voit ajouter le paysage dans sa dénomination.

 

Assistant à toutes les délibérations, Philippe Rotthier laisse toute liberté aux membres du jury, se rangeant aux choix des uns et des autres. 

 

L’édition 2014 couronne donc de son grand prix “Pour la meilleure intervention dans un paysage construit“ L’Ecole de cuisine aménagée dans un ancien abattoir à Medina Sidonia (Espagne,) à Maria Gonzalez et Juanjo Lòpez de la Cruz ( Agence SOL89, Espagne ) http://sol89.sol89.com

Les lauréats reçurent des mains de Philippe Rotthier, une médaille, un diplôme, des chocolats belges bien sûr, et un chèque de 15 000 €

 

Le prix “Philippe Rotthier pour la meilleure intervention dans un paysage social“ alla à l’architecte Bruno Rollet (Paris France,) pour les logements sociaux Le Candide à Vitry-sur-Seine (94). Réalisation d’une rénovation réhabilitation associant la création d’espaces partagés comme une serre sur la terrasse.  Le prix était doté de 7 500 € (http://www.brunorollet.fr)

 

Le “Prix Philippe Rotthier pour la meilleure intervention dans un paysage naturel“ également doté de 7 500 €,  alla à la maison et bureau, à Balsthal, Suisse, conçue par l’architecte Pascal Flammer, qui oeuvre aujourd’hui au sein  de l’agence Architecture Studio (Paris,)

Un prix spécial du jury, non doté, alla au centre pour le bien être des femmes à Ouagadougou au Burkina Faso, oeuvre des architectes romains de FAREstudio (Riccardo Vannuci,).  Philippe Rotthier annonça lors de la remise du prix s’engager à faire un don à l’association caritative qui a oeuvré à la réalisation de ce centre. (http://www.farestudio.it)

 

Le prix comprenait également cinq mentions, de réalisations assez remarquables, à savoir ; 

 

- Le Musée Maritime Danois à Helsinger (Danemark) dont les architectes de BIG (Bjarke Ingels,) eut la bonne idée de concevoir  l’édification du musée dans la darse même, rendant ainsi la réalisation pratiquement invisible dans le paysage. (http://big.dk )

 

- Le Théâtre en plein air à Rotterdam (Pays Bas,) oeuvre de l’atelier Kempe Thill, se réduisant essentiellement à un cadre de scène pouvant se fermer avec des rideaux. ( http://www.atelierkempethill.com )

 

- La bibliothèque de la mer à Awashima (Japon,) par les architectes suèdois de ETAT ARKITEKTER AB, (Suède,) une  remarquable intervention minimaliste en laiton, dans un bâtiment existant qui se réduit à un faux plafond et une table. ( http://www.etat.se )

 

- La couverture des ruines archéologiques de Saint-Maurice (Suisse) par Savioz Fabrizzi architectes (http://www.sf-ar.ch ) ( laurent savioz et claude fabrizzi  )

Réalisation déjà largement publiée depuis deux ans, elle propose une solution très originale pour protéger les plus anciennes ruines d’abbaye d’Europe ( 1 500 ans,), reconstruites cinq fois, et à chaque fois détruite par les pierres tombant de la montagne.  Les architectes édifièrent une couverture haubannée de 1 200 m2, recouverte d'un treillis d'acier et de panneaux ondulés en fibre de polyester sur lesquels sont posées 170 tonnes de pierres qui ici jouent un rôle d’occultation lumineuse, et de protection de la pluie du site archéologique.

 

 

- Hall de séchage de plantes en pot à Herselt, (Belgique,) par OFFICE Kersten Geers David Van Severen. (http://www.officekgdvs.com ) Conçu pour le pépiniériste ARBOR, il s’agit d’un hall de séchage pour les arbres de hautes tiges (de plus de 12 m de haut,) qui sont stockés 24 h avant leur transport. Le bâtiment doit donc protéger de la pluie tout en assurant une ventilation naturelle efficace pour diminuer l’humidité des arbres.

 

 

A l’issue de la cérémonie, les lauréats, mentionnés et membres du jury, se retrouvèrent pour un déjeuner champêtre, sous une météo d’été de rêve, au chalet Robinson au coeur d’une île du bois de la Cambre.

 

Le jury, placé sous la présidence de Maurice Culot (lire le portrait ici), était composé des architectes  ; Aude-Line Dulière, (G-B), Alfonso Femia (lauréat 2011, agence 5+1AA, Italie) Dominique Fournier, (Suisse,) William Pesson (Paris,) Alice Verlaine (Belgique,), Paola Pierotti, Architecte + Journaliste,  Federica Matta, Artiste, Sebastian Redecke, Rédacteur Bauwelt


 

Les instants de la cérémonie en images.


 

Pour visualiser les réalisations lauréates suivez ce lien


 

Le site du prix européen d'architecture Philippe Rotthier

  • 0

L’édition 2014 couronne donc de son grand prix “Pour la meilleure intervention dans un paysage construit“ L’Ecole de cuisine aménagée dans un ancien abattoir à Medina Sidonia (Espagne,) à Maria Gonzalez et Juanjo Lòpez de la Cruz ( Agence SOL89, Espagne )

Les lauréats reçurent des mains de Philippe Rotthier, une médaille, un diplôme, des chocolats belges, bien sûr, et un chèque de 15 000 €






Prix suivant cliquez-ici

 

  • 0

Le prix “Philippe Rotthier pour la meilleure intervention dans un paysage social“ alla à l’architecte Bruno Rollet (Paris France,) pour les logements sociaux Le Candide à Vitrys-sur-Seine (94)

 

Réalisation d’une rénovation réhabilitation associant la création d’espaces partagés comme une serre sur la terrasse.  Le prix était doté de 7 500 €

 





Prix suivant cliquez-ici


 

  • 0

Maison et bureau à Balsthal, Suisse. Pascal Flammer architecte. Le “Prix Philippe Rotthier pour la meilleure intervention dans un paysage naturel“ également doté de 7 500 €,  alla à la maison et bureau à Balsthal, Suisse conçu par l’architecte Pascal Flammer.

 





Le “Prix Philippe Rotthier pour la meilleure intervention dans un paysage naturel“ également doté de 7 500 €,  alla à la maison et bureau à Balsthal, Suisse conçu par l’architecte Pascal Flammer, qui oeuvre aujourd’hui au sein  de l’agence Architecture Studio (Paris,)


Prix suivant cliquez-ici

  • 0

Un prix spécial du jury, non doté, alla au centre pour le bien être des femmes à Ouagadougou au Burkina Faso, oeuvre des architectes romains de FAREstudio (Riccardo Vannuci,).  Philippe Rotthier annonça lors de la remise du prix s’engager à faire un don à l’association caritative qui a oeuvré à la réalisation de ce centre.





Suite du classement - Les mentions cliquez-ici

  • 0

Le Musée Maritime Danois à Helsinger (Danemark) dont les architectes de BIG (Bjarke Ingels,) eut la bonne idée de concevoir  l’édification du musée dans la darse même, rendant ainsi la réalisation pratiquement invisible dans le paysage. (http://big.dk )



Suite des mentions cliquez-ici

  • 0
JOBS125CV125REF125LETTER125